Text Resize

-A +A
Bookmark and Share

Le bureau des Droits de l’Homme démarre une campagne d’information générale sur Langage Access

Tuesday, August 28, 2012

Le bureau des Droits de l’Homme démarre une campagne d’information générale sur Langage Access

Des cartes « Je parle » et des communiqués d’intérêt public diffusés en six langues pour aider les personnes ne parlant pas l’anglais

 

WASHINGTON, (D.C.) – Le programme d’Accès linguistique (Language Access) du bureau des Droits de l'Homme du District de Columbia (Office of Human Rights, OHR) démarre aujourd'hui une campagne d’information pour faciliter l’accès aux services publics des habitants du District de Columbia dotés d’une connaissance nulle ou limitée de l’anglais. Les communiqués d’intérêt public ont pour objectif d’apprendre aux membres de la population locale s’exprimant en amharique, chinois, français, coréen, espagnol ou vietnamien que les administrations et organismes publics du District ont l’obligation de leur fournir une assistance d’interprétation dans leur langue maternelle. Dans ce but, L’OHR vient de publier les cartes « Je parle », au format carte de visite, qui informent les fonctionnaires du District qu’ils doivent procurer aux membres du public un interprète dans leur langue maternelle.
 
Le Directeur de l’OHR, Gustavo Velasquez, a expliqué que « la collaboration du programme d’Accès linguistique collabore avec les travailleurs sociaux auprès de la population locale a mis à jour les difficultés rencontrées par les personnes disposant d’une connaissance nulle ou limitée de l’anglais pour accéder aux services publics essentiels. Les cartes « Je parle » ont pour but de faciliter la relation entre le public et les administrations du District, et d’encourager les personnes ne parlant pas couramment l’anglais à prendre contact avec le bureau des Droits de l’Homme du DC, l’OHR, en cas d’absence des prestations d’interprétation ou de traduction de documents administratifs.»
 
Pour faire connaître les cartes « Je parle », l’OHR diffuse des spots télévisés dans lesquels des membres de la population locale s’expriment dans chacune des six langues oncernées. Dans leur langue maternelle, ils décrivent les difficultés rencontrées par ceux qui ne parlent pas couramment l’anglais, et ils expliquent que la loi du DC sur l’accès linguistique, facilite l’utilisation des services publics et administratifs. Ces spots publicitaires encouragent également le spectateur à se procurer une carte « Je parle » auprès du bureau de l’OHR (toutes les langues), du bureau des Questions africaines (Office of African Affairs) (amharique et français), du bureau des Questions asiatiques et des Îles du Pacifique (chinois, coréen, vietnamien) ou du bureau des Questions d’Amérique latine (espagnol), ou en la téléchargeant depuis le site Web de l’OHR. « Cette campagne d’information touchera des milliers de personnes du DC qui ont droit aux services offerts par le District » explique Mónica Palacio, directrice du programme d’Accès linguistique. « Je suis sûre que les nouvelles cartes « Je parle » contribueront à réduire la frustration provoquée par les difficultés de communication entre deux personnes ne parlant pas la même langue. Tous ceux qui ne parlent pas ou très
peu l’anglais devraient conserver cette carte dans leur portefeuille. »
 
On peut découvrir les cartes « Je parle » et les spots télévisés associés sur le site Web de l’OHR, ohr.dc.gov/ispeak. L’OHR poursuivra la campagne de sensibilisation auprès des habitants du District n‘ayant qu’une connaissance limitée ou inexistante de l’anglais en publiant des communiqués d’information sur les cartes « Je parle » dans la presse à lectorat ethnique.
 
# # #
Présentation du programme d’Accès linguistique
Le programme d’Accès linguistique veille à l’application, par les organismes publics du District, de la loi de 2004 sur l’Accès linguistique. L’équipe d’accès linguistique offre formation et assistance technique à tous les organismes et administrations du District et collabore plus étroitement avec 34 instances du District sélectionnées en raison de leurs contacts plus fréquents avec le public. Le programme d’Accès linguistique est hébergé par l’OHR. Renseignements : Mónica Palacio, directrice de l’Accès linguistique, (202) 727‐3942 ou monica.palacio@dc.gov.
 
District de Columbia, Bureau des Droits de l’Homme du DC (Office of Human Rights)
Le bureau des Droits de l’Homme du District de Columbia (Office of Human Rights, OHR) a pour objectif l’élimination de la discrimination, l’augmentation de la parité et la protection des droits des personnes vivant ou en visite dans le District de Columbia. En offrant un processus de recours judiciaire aux personnes qui estiment avoir été victimes d’actes de discrimination, le bureau veille à l’application des lois locales et fédérales en matière de Droits de l’Homme, y compris la loi du DC sur les Droits de l’Homme (Human Rights Act). L’OHR veille de manière plus active à la défense des Droits de l’Homme dans le District par le biais des « enquêtes du directeur » (Director’s Inquiries), qui servent à détecter et à examiner les pratiques et les politiques potentiellement discriminatoires.
 
Aimer le bureau des Droits de l'Homme du DC sur Facebook !
http://www.facebook.com/DCOHR.
 
Suivre le bureau des Droits de l’Homme sur Twitter !
http://twitter.com/DCHumanRights.